Discord

Venez discuter BDSM et/ou DDLG avec moi.

Suivez cette invitation !

DDLG FRANCE

Rejoignez la communauté sur
le site de DDLG FRANCE

Abonnement

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Quand j’ai découvert le DDLG et pris conscience de mon statut de Daddy, mon premier réflexe a été de chercher des informations sur le DDLG. Mais je me suis vite rendu à l’évidence, il n’y a rien en français. Alors une question s’est posée : acteur ou spectateur, quel sera mon camps ? J’ai choisi d’agir car c’est le seul moyen d’aller de l’avant.

Aujourd’hui, quand on cherche une information, il suffit de demander à Internet. Mais la toile ne donnent pas toujours les réponses que l’on recherche car pour cela, encore faut-il que d’autres aient pris le temps d’y répondre et de préférence dans votre langue. Et c’est bien là que le bas blesse pour le DDLG. La totalité de la ressource est en anglais. Alors comment faire quand on ne maîtrise pas la langue de Shakespeare et que les traducteurs vous donnent un résultat assez approximatif par rapport à l’original.

C’est là que la rubrique DDLG est apparue sur mon blog. Je me suis dis que si d’autres cherchent aussi, au moins, ils auront un peu d’informations en français. Mais je ne suis pas la référence. Sur mon site, vous trouverez mon point de vue, ma perception personnelle du DDLG, mais il en existe une infinité d’autres. Comment accéder à cet infini ? ET bien il n’y a pas d’autre solution que de le créer car pour l’instant, cet infini n’existe pas, du moins sur la toile. C’est là que le nombre fait la force.

Il est vrai que les temps actuels poussent surtout les gens à profiter du travail fait par d’autres, mais ne les encouragent pas à partager leur propre savoir ou expérience. Les gens restent dans une posture de spectateur passif, attendant que tout leur viennent sans avoir d’effort à fournir. Mais la vie ne fonctionne pas ainsi, recevoir c’est bien mais cela ne fonctionne que si vous donnez aussi, ne serait ce qu’un peu, surtout quand l’information que vous cherchez n’est pas disponible.

Beaucoup de personnes restent passives car elles pensent que leur expérience ou leur savoir n’est pas important ou moins pertinent que celui des autres. Il n’en est rien. Toutes les expériences sont importantes, tous les savoirs sont utiles, même les plus minimes. Alors vous allez me dire OK, c’est bien beau tout ça mais comment s’y prendre ? Vous pouvez créer votre propre blog, c’est gratuit et c’est facile. Vous pouvez rejoindre des forums, serveurs Discord dédiés au DDLG, il y a aussi de groupes Facebook. Contrairement à ce que vous pourriez croire, vous n’êtes pas tout seul dans votre coin. Il y a une petite liste à la fin de cet article. Contribuer à agrandir cette liste, qui pour l’instant est microscopique, serait déjà une contribution énorme.

Rejoindre des plate-formes, c’est bien, mais comprenez bien que cela n’avance pas à grand chose si vous ne participez pas. En effet, imaginez que tout le monde fasse comme vous et reste spectateur. La plate-forme restera alors une coquille vide sans intérêt. Toutes les participations sont utiles, ne serait ce que pour remercier et encourager les plus actifs et les inciter à continuer.

Pour mettre votre pierre à l’édifice, il n’est pas nécessaire de rédiger des thèses, le simple fait de signaler un site web, une boutique, un groupe Facebook est déjà un grand service rendu à la communauté. Nous avons tous des choses à partager avec la communauté DDLG, alors ne les gardons pour nous.

Ce qui fait la richesse d’une communauté, c’est sa diversité. Toutes les expériences sont importantes, elles sont toutes légitimes, aucune ne l’est plus qu’une autre. Un jeune Daddy débutant a autant à apporter que le Daddy expérimenté. Ce n’est pas parce que vous débutez que vous n’avez rien à dire. Si vous venez sur un site, un forum, un groupe, une page, c’est que vous cherchez des informations. Vous avez donc des questions qui pour l’instant sont sans réponse. Le simple fait de poser ces questions fait avancer l’ensemble de la communauté. Vous verrez que plus il y aura de questions posées, plus il y aura de personnes pour y répondre. C’est la stimulation de groupe. Vous prendrez alors conscience que non seulement votre question n’était pas stupide mais qu’en plus vous n’étiez pas la seule personne à vous la poser.

Pendant des années, j’ai été formateur bureautique pour des entreprises. Je travaillais en tant que prestataire. Très souvent, je constatais que les gens n’osaient pas poser de question parce qu’ils avaient peur d’être ridicules. Alors à chaque fois, je faisais faire des exercices et fatalement, certaines élèves avaient du mal. Alors je leur demandais ce qui bloquait. Ils finissaient par avouer et poser leur question. J’essayais alors de refaire l’explication avec d’autres mots et sous un autre angle. Et là, bizarrement, j’entendais les autres élevés dire « Ah c’était donc ça !? ». Oui c’était donc ça. Mais pourquoi ne posaient-ils pas la question alors que j’avais demandais si tout le monde avait compris ? La réponse est simple, la peur du ridicule. Cette peur peut vous sembler justifiée mais il n’en est rien. Elle joue contre vous car elle va vous empêcher de comprendre ce qui vous intéresse. C’est à vous que vous que vous faite du tord mais aussi à tout ceux qui se posent la même question.

Alors bien sûr, vous n’êtes pas obligés de participer si tel n’est pas votre choix, vous pouvez restez simple spectateur et attendre que l’information dont vous avez besoin arrivent toute seule comme par magie. Mais vous pouvez aussi choisir d’être actif en posant tout simplement votre question. Alors Acteur ou Spectateur, choisissez votre camps !

Quelques sites :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *