Twitter
Abonnement

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Maître DEPHYSIOS

LA ZOOPHILIE PEUT-ELLE ETRE UNE PRATIQUE BDSM ? EST-CE UNE PUNITION ?

Voici la question initiale. En amont, je pose une autre question : Est-ce légal ? La réponse est un NON catégorique. Mais la pratique existe bien et bel. Alors essayons d’aller plus loin dans le questionnement.

Le BDSM est un concept relationnel basé sur le respect de soi et des autres. Par autres, on entend les humains. Il n’est pas nécessaire d’aller au-delà car la sexualité se limite par défaut au genre humain. Dans le cas de la zoophilie, nous ajoutons un autre genre : l’animal. Lui aussi à doit respect car c’est la loi qui le dit. Alors comment être sûr que l’animal est respecté quand ce dernier est dans l’impossibilité de donner son avis ? Dans la cadre du BDSM, le Maître est le garant du respect réciproque pour tous les protagonistes.

Continuer la lecture

De par la nature de notre mode de vie, nous sommes considérés par la grande majorité des gens comme des pestiférés, des pervers, des malades mentaux. Cette mise à l’écart devrait nous inciter à la tolérance au moins entre nous. Mais il n’en est rien et je dirais même que c’est franchement le contraire.

Sur mon compte vanille, les blocages pour dénonciation étaient peu fréquents. Sur le compte BDSM, c’est tous les jours que je vois une personne de mes contacts ou que je suis se faire bloquer par vengeance. Et là je ne peux que m’interroger. Pourquoi tant de haine alors que la tolérance entre nous devrait être notre force ?

Continuer la lecture

Le Maître détient le pouvoir. Il ordonne et La soumise obéît. Tout le monde est d’accord sur ce point. Mais est-ce que cela signifie que le dominant peut tout se permettre ? Et bien non ! Contrairement à une légende urbaine très répandue sur la toile, les pouvoirs du Maître ont des limites.

La loi de la république

C’est la première limite à laquelle le pouvoir BDSM se butte. Tout individu quel qu’il soit ne peut aller contre la république. Ainsi il est impossible de forcer sa soumise à avoir des rapports sexuels avec une autre personne contre sa volonté (viol) encore moins pour de l’argent (proxénétisme). Vous ne pouvez pas l’obliger à se promener nue dans un lieu public non réservé au naturisme (exhibitionnisme). Pas question non plus de l’obliger à avoir un rapport sexuel avec un mineur (pédophilie). La liste est longue.

Continuer la lecture