Twitter
Abonnement

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Quand j’ai débuté le BDSM en mode 24/7, il y a plus de 11 ans, je découvrais un monde totalement inconnu. Comme tout ce qui est nouveau, on est plein d’enthousiasme. Il fallait tout construire, mais surtout, il fallait découvrir et apprendre. Comme beaucoup, nous avons commencé nos recherches sur internet. Comme beaucoup, nous sommes tombés sur les 12 règles de la soumise. Comme beaucoup, nous avons voulu les appliquer car manifestement, ne pas le faire semblait être un crime. Comme beaucoup, nous avons vite compris que ce n’était pas nous et qu’il nous fallait des règles du jeu qui nous conviennent. C’est là que la vraie difficulté est apparue. Pour savoir ce qui nous convient, il faut d’abord savoir ce que l’on veut.

Durant les premiers mois, nous avons beaucoup tergiverser, beaucoup changer d’avis et surtout beaucoup discuter. C’est là que notre première règle a émergé. Le dialogue devait être notre fil rouge. Ce qu’il a de magnifique dans le début d’une relation, c’est que tout nous semble possible. Et c’est vrai que dans l’absolu, c’est le cas.

Nous avons découvert et construit notre petit monde sans se préoccuper du reste. Pourtant, le reste n’était pas forcément rose mais les problèmes n’étaient pas suffisamment prenants pour altérer notre bonne humeur.

Il n’y a pas que les débuts qui soient beaux. A plusieurs reprises, nous avons eu ainsi des moments de plénitude absolue, ou nous nous sentions comme sur un nuage. Il est très important de ne pas négliger la force commune d’un couple. Elle permet de se sortir de toutes les situations. Pour cela, il ne faut pas hésiter à dialoguer et dialoguer encore et encore. Mais discuter ne fait pas tout. L’amour joue aussi un rôle très important. Bien que certains affirment qu’il ne faut pas de sentiment dans une relation BDSM, dans le cadre d’une relation 24/7, l’absence de sentiment ne pourrait que conduire à l’échec à brève échéance. Cet amour, il faut l’entretenir, le faire grandir car c’est lui, qui au final, permettra au couple de surmonter toutes les épreuves, le dialogue n’est qu’un appui.

Il faut savoir profiter de ces moments de sérénité car la vie n’est pas un long fleuve tranquille. Elle est capricieuse et parfois, des tempêtes surgissent sans prévenir et font tanguer le navire, c’est au Maître de prendre les choses en main pour garder l’embarcation à flot. Si la solidité des liens entre le Maître et sa soumise qui permettront de sortir de la turbulence et naviguer à nouveau sur des eaux calmes.

A suivre …

2 réponses à BDSM 24/7 – TOUT FEU TOUT FLAMME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *