Discord

Venez discuter BDSM et/ou DDLG avec moi.

Suivez cette invitation !

DDLG FRANCE

Rejoignez la communauté sur
le site de DDLG FRANCE

Abonnement

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Le DDLG met en relation un dominant avec une femme-enfant. Cette dernière n’est pas une soumise classique. Elle a besoin d’attention, de réconfort, de tendresse de la part de son dominant. La relation ne se construit pas à coup de punition et de cravache. Elle repose sur le dialogue, l’écoute et surtout la bienveillance.

LA BIENVEILLANCE COMMENCE PAR SOI-MÊME

On ne peut clairement pas donner aux autres ce que l’on n’est pas capable se donner à soi-même. La bienveillance, c’est commencer par prendre soin de soi, se respecter pour ce que l’on est et ce que l’on veut devenir. Il faut d’abord apprendre à se respecter avant de pouvoir respecter les autres.

Pour cela, il est important de savoir se regarder, sans déformation, sans arrogance, se voir tel que l’on est vraiment. Ce n’est pas aussi facile qu’il y paraît. Votre ego va tout faire pour déformer les choses à votre avantage. Cet exercice est pourtant indispensable, car sans lui, vous ne serez que le pantin de votre ego. Un Dominant doit absolument bien se connaître, il doit à tout moment savoir quelles sont ses limites, ce qu’il n’aimerait pas qu’on lui fasse, qu’on lui dise car tout cela lui permettra de prendre conscience de ce qu’il ne doit pas faire ou dire aux autres. Le Dominant, dans une relation DDLG est là pour monter l’exemple et apprendre à sa Little les bons comportements, vis a vis de lui mais aussi vis a vis des autres. Mais pour que cette éducation puisse se faire, il est donc indispensable que le Dom soit lui même bien éduqué, par rapport à ce qu’il est et ce qu’il veut devenir.

LA BIENVEILLANCE POUR SA LITTLE

Le Daddy est le protecteur de sa Little. Il ne peut pas la protéger s’il ne la respecte pas pour ce qu’elle est et ce qu’elle veut devenir. Il est le guide, la référence, le rempart. Si le Maître est bienveillant, alors à son contact, la Little deviendra bienveillante si elle ne l’est pas déjà. Mais cela ne se fait pas d’un coup de baguette magique. C’est le travail du Daddy de veiller à ce que sa Little évolue dans le bon sens. C’est un travail au quotidien. Au fil du temps, la Little s’imprégnera de la sagesse de son Daddy et finira par se comporter comme lui.

LA BIENVEILLANCE ENVERS LES AUTRES

C’est la base de toute relation humaine. Le DDLG ne fait pas exception à la règle. Si l’on veut que les choses se passent bien, il n’y a pas d’autres choix que d’être bienveillant envers ceux que l’on rencontre. Pour bien comprendre le concept, je vais prendre un cas concret, celui de Master Christ-Off et de la Little Cannelle. Il forme un couple DDLG très uni. Ce sont des performeurs qui vont de salons en soirées. Ils ont donc un notoriété certaine et un bon nombre de fans. Ils sont très présents sur le groupe DDLG FRANCE.

Dernièrement, un Daddy n’a pas hésité à s’en prendre à Cannelle car il la connaissait IRL. Le litige portait sur son age, sous entendant qu’elle n’avait pas 18 ans. Hors le Daddy savait très bien le véritable age de la Little. C’était juste pour dénigrer. La discussion s’est envenimer et la Little du Daddy malveillant a trouvé naturel de cracher sa haine sur Cannelle. On voit clairement dans cet exemple l’importance pour un Daddy de bien éduquer sa Little. Mais pour cela, encore faut-il que le Daddy possède lui-même le minimum d’éducation requis. Là, ce n’était de toute évidence pas le cas. Le Daddy et la Little ont tous deux été bannis du groupe. Dans cette affaire, le Daddy a clairement été aveuglé par son ego et son intolérance. L’ego est un très mauvais conseiller. La bienveillance lui aurait permis de comprendre que chacun vit sa relation DDLG à sa guise et que de ce fait, son comportement n’était pas du tout approprié. L’emprise de l’ego dans cet affaire a continué sur la Page en demandant des explications aux administrateurs, Thysminia et moi et en réclament le bannissement de l’autre Little et de son Daddy. Nous sommes là à des années lumière de la bienveillance.

Je ne prends pas cette exemple par hasard. Maester Christ-Off et Cannelle sont un couple très atypique et très éloigné de ce que l’on voit d’habitude dans le DDLG. Ce n’est pas la première fois qu’ils sont pris à parti par des membres au seul motif qu’ils sont différents. C’est oublier que le DDLG, tout comme le BDSM dont il faut parti, n’est pas codifié par des textes précis. Il y a autant de versions de DDLG qu’il y a de couples. Chaque duo est unique et représente un facette du DDLG, une parmi une infinité d’autres. Chaque facette a sa place, et aucune d’entre elles n’est mieux ou moins bien que les autres. La seule chose qui devrait déclencher des reproches serait un non respect de la loi de la République et rien d’autre.

Ce couple cristallise les esprits alors qu’il n’agresse personne, ne gène personne. Leurs propos sont très tolérants. Mais cela ne suffit pas. Ils sont fondamentalement différents et ça, ça dérange du monde. Je trouve cela très navrant. Ceux qui crachent sur ce couple sont les mêmes qui vont vous dire qu’ils ne parlent à personne de leur relation DDLG car ils ont peur d’être jugés et rejetés. Ils ne peuvent pas vivre leur vie au grand jour alors ils s’en prennent à ceux qui osent le faire. C’est pitoyable.

Je comprend parfaitement que l’on ne soit pas d’accord sur leur manière de vivre. Personnellement, il y a beaucoup de choses qu’ils font et que je n’approuve pas tout simplement parce que cela ne me correspond pas. Mais pour rien au monde j’irais leur faire des reproches car je vis dans la bienveillance. Ce que j’aimerai, c’est pouvoir partager cette expérience de vie pour faire comprendre, à ceux qui vivent dans le rejet de tout ce qui n’est pas comme eux, que cette démarche est contre productive. En effet, les gens qui vivent ainsi le font dans la souffrance, la rancune, la haine, la frustration, autant de sentiments qui vous détruisent au lieu de vous grandir. Vous reprochez aux autres de ne pas vous accepter en tant que Daddy ou Little mais vous déversez votre haine contre des membres de la communauté au seul motif qu’ils sont différents. La vie ne vous apprend donc rien ? Pourquoi faire aux autres ce que vous vous plaignez de subir ? N’avez vous pas l’impression de vivre de façon contradictoire ?

J’invite ces gens, adeptes du rejet, à s’interroger sur ce qu’ils sont, ce qu’ils veulent être. Je les invite à se regarder, à fouiller au plus profond de leur être pour apprendre ce qu’ils refoulent et ce qui les fait souffrir. Car soyons clair, quand vous ne supportez pas une personne pour ce qu’elle est, c’est tout simplement parce que cette personne vous renvoie une image, un ressenti que vous ne parvenez pas contrôler. Cela peut être de l’ordre du conscient ou de l’inconscient. Mais quoi qu’il en soit, comprenez bien que le problème n’est pas l’autre. L’autre vit sa vie et s’épanouit. Vous par contre, vous restez bloqué dans la souffrance, la frustration. Le problème n’est pas l’autre, mais bel et bien vous. Alors quand l’envie vous prend de vous attaquer à quelqu’un qui ne vous a rien fait, demandez vous pourquoi ? Quelle est donc cette chose refoulée qui vous fait souffrir ? Quelle est la vraie nature, la vraie raison de votre mal être ?

Ceci étant dit, ce que je dis pour le DDLG vaut aussi pour le BDSM ! Merci de m’avoir lu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *