Twitter
Abonnement

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Trouver une Little n’est pas chose aisée mais cela ne suffit pas. Une fois cette étape franchie, il faut rentrer dans le vif du sujet, à tous les sens du terme. Il faut prendre soin de cette petite chose fragile. Se pose alors la question qui tue : comment éduquer sa Little ?

Le dialogue

C’est la base de toute relation humaine. Sans lui, vous n’avez aucune chance de faire évoluer votre relation. Vous devez parler, mais aussi et surtout écouter l’autre. Ce processus est vital car il vous permet de mieux connaître la Little. Ceci n’est pas une étape mais une démarche permanente. Durant toute la liaison, vous devrez prendre le temps de dialoguer, de tout, de rien, mais surtout de ce qu’elle ressent, ce qu’elle désire. Vous devrez vous aussi avoir le courage de lui dire ce que vous attendez d’elle, sans faux semblants. La sincérité est fondamentale. Un dialogue basé sur le mensonge n’a aucun intérêt. Soyez honnête envers vous, envers elle. C’est le seul moyen de lui faire comprendre qu’elle aussi doit être sincère envers vous. Vous devrez donc être attentif, patient et surtout bienveillant pour que la confiance s’installe entre vous deux.

Le consentement

Tout comme le dialogue, le consentement est fondamental. Pour que la relation soit saine, les deux protagonistes doivent être d’accord sur les modalités de mise en œuvre de la liaison. Profiter de son statut de Daddy pour imposer des pratiques à la petite se retournera systématiquement contre vous. Elle finira par vous quitter car le lien sera devenu trop toxique pour elle. Il est donc impératif de bien comprendre la nécessité de respecter les désirs de l’autre. Il fortement conseillé d’aborder tous les détails pratiques dès le début de la relation, notamment sur le plan sexuel. Tout comme en BDSM, l’utilisation qu’un questionnaire de pratiques sexuelles est plus que pertinent. Il fixe une limite qui permet de rassurer la Little afin qu’elle puisse avoir une sexualité sereine et épanouissante avec son Daddy.

FIXER LES REGLES

Pour la quasi totalité des Littles, un des aspects les plus important de la relation est la mise en place de règles. Elles vont rythmer la vie de la petite au quotidien et lui permettre de s’épanouir en toute sérénité.

C’est au Daddy de fixer les lois mais il ne doit pas le faire seul. En effet, en DDLG comme dans toute relation humaine, le consentement est indispensable. La Little doit pouvoir participer à l’élaboration de ce règlement car il ne faut pas oublier que c’est elle qui devra l’appliquer. Imposer des pratiques qui ne correspondent pas au tempérament de la petite sera une source de conflit qui finira par détruire la relation.

Trop de règlement tue le règlement. Cet adage ne doit pas être ignorer. Si vous mettez en place trop de règles, vous en serez la première victime car elle vous rendront la vie impossible. Ne perdez jamais de vue que si c’est la Little qui doit les appliquer, c’est vous qui devrez les vérifier. Alors prenez bien en compte le temps que cela va vous prendre chaque jour avant d’en faire trois tonnes.

Dans mon cas, j’ai fait un règlement qui me laisse un maximum de marge de manœuvre pour pouvoir faire face aux imprévues, envies subites, etc. Vous remarquerez qu’il est spécifique à Thysminia et à notre relation. Sur le net, vous trouverez plein de « contrats » mais il faut que vous compreniez que vous ne pouvez pas les prendre en l’état. Vous pouvez vous en inspirer, prendre un peu par ci, un peu de la. Au final, votre règlement doit être unique car chaque relation est unique. De plus, un lien ne reste pas figé. Il évolue dans le temps et vos lois devront donc évoluer aussi en même temps.

Avoir une Little prend du temps

Cela peut faire sourire au début, mais s’occuper d’une Little, même dans le cadre d’une relation distante, prend du temps et je dirais même beaucoup de temps. Assurez-vous d’en avoir suffisamment pour elle, faute de quoi, votre lien s’effilochera avec le temps et se cassera justement faute de temps suffisant.

Une Little n’est pas un jeu avec lequel on peut passer le temps quand on a 5 minutes à tuer. Nous sommes dans un lien humain, avec des gens en chair et en os. Je dis des gens car vous faites parti de ce lien. S’il cède, elle souffrira mais vous aussi.

Si vous n’avez pas de temps à consacrer à votre Little, alors posez vous clairement la question sur la pertinence de votre recherche. Est ce vraiment ce que vous souhaitez, est-ce le type de relation adaptée à votre situation actuelle ?

Le cas des relations longue distance (VIRTUELLE)

Pourquoi parler de cette configuration ? Tout simplement parce que beaucoup de Daddys et parfois aussi des Littles considèrent cela comme un jeu. Hors comme je vous l’ai dit ci-dessus, ce n’en est pas un.

Beaucoup de Daddys entament une relation, trouvent cela marrant au début puis réalisent que ça leur prend du temps, trop de temps, qu’une Little a besoin de son Daddy très souvent dans la journée. Au bout d’un moment, ils disparaissent et laissent les Littles dans la détresse la plus totale. Ils pensent alors que c’est la fille qui est une chieuse alors qu’en réalité, c’est juste eux qui n’ont pas compris ce qu’implique le statut de Daddy.

Cette perception de la relation est surtout due au fait que loin de la Little, la relation a du mal a être considérée comme une vrai liaison entre deux humains. Elle a un coté irréel qui peut très vite fausser complémentent le comportement des gens. Alors je le répète, la Little n’est pas un jouet, c’est un être humain. Si vous n’avez pas temps à lui consacrer, alors passez votre chemin et achetez-vous une console de jeux.

Les activités

Faire des activités avec sa Little est fondamental. Il ne viendrait à l’esprit d’aucun parent responsable de laisser son enfant tout seul dans son coin sans jamais faire le moindre jeu avec lui. Il en va de même pour une petite.

Là encore, le dialogue prend toute son importance. Il va vous permettre de cerner ses envies du moment, ses désirs. Vous pourrez alors planifier des activités ludiques pour qu’elle se sente bien dans son « Little Space ». Certaines de ces loisirs pourront être faits en solo (coloriage, films Disney, etc.), d’autres nécessiteront votre présence et votre implication (lecture d’une histoire, jeu de société, sorties, séance de câlins, etc.). Assurez-vous donc d’avoir assez de temps disponible pour elle.

Éduquer sexuellement sa Little

Une relation DDLG n’est pas forcément sexuée mais c’est tout de même le cas dans la très grande majorité des cas. Il ne faut pas perdre de vue qu’une Little n’est pas une actrice porno expérimentée. Il n’est donc pas question de lui faire faire tout et n’importe quoi dès le départ.

Le sexe est une chose qui doit s’apprendre, se pratiquer pour être maîtrisé. Votre Little fera tout ce que vous lui demanderait si vous vous donnez la peine de lui apprendre, a son rythme, ce qu’elle ne sait pas faire.

Le DDLG étant une sous-branche du BDSM, il n’est donc pas rare de retrouver certaines pratiques SM. Il n’y a aucun problème à se livrer à des séances SM assez physique. Assurez-vous cependant que votre Little soit bien d’accord pour ces pratiques. Le consentement est indispensable.

Vous devez être exemplaire

Vous êtes le référent moral de la Little. A ce titre, vous vous devez d’être exemplaire dans votre comportement. N’exigez pas d’elle des choses que vous n’êtes pas capable de faire.

  • Avant de faire une promesse, réfléchissez bien à sa faisabilité. Promettre et ne pas tenir est un comportement indigne d’un Daddy. Bien sûr, il peut y avoir des imprévus, mais si ces derniers sont fréquents, c’est qu’il y a un problème et ce problème ne peut venir que de vous.
  • N’exigez pas la vérité de la part de votre Little si vous, vous êtes incapable d’être sincère avec elle. Elle finira immanquablement par s’en rendre compte et ce sera la fin de la relation.
  • La colère est un sentiment normal. Toutefois, elle ne doit en aucun cas vous faire perdre votre sang froid. Punir sous l’emprise de la colère est un acte grave qui remettra fortement en cause votre autorité. Punir sous la colère n’est pas du DDLG, c’est de la violence conjugale et c’est puni par la loi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *