Twitter
Abonnement

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

LE PIPI C’EST CACA !

Dans le BDSM, on trouve toutes sortes de pratiques, la douche dorée en fait partie. Elle semble très répandue. Je dois dire qu’elle procure une sensation très particulière. Pour le Maître, c’est une sensation de domination très forte. Pour la soumise, une preuve indiscutable de sa soumission et de sa dévotion envers son Maître.

De quoi s’agit-il ?

Pour faire très simple et sans délicatesse, disons que le Dominant fait copieusement pipi sur sa soumise. Vu comme ça, on pourrait être tenté de trouver cela immonde, mais c’est quand même moins douloureux qu’une sodomie.

Cette urine, la soumise la reçoit sur son corps. Certains Maîtres exigeront qu’elle ouvre la bouche afin d’en boire une partie. Dans ce cas, il fortement conseiller au Dominant de boire beaucoup avant afin d’adoucir le goût de l’urine.

D’un point de vue purement médical, l’urine n’est pas toxique pour la santé. On peut la boire sans danger. Certains lui attribuent même des vertus médicales. Sachez cependant que ce point n’a jamais été validé par la science.

Urinoir

Certains Maîtres utilisent leur soumise comme un urinoir. Elle est là pour recevoir tout liquide qui sort du sexe du Maître, le sperme et l’urine. Il faut apporter quelques précisions à cette pratique.

Avaler l’urine à la voler n’est pas une chose naturelle. Cette pratique nécessite, outre l’accord de la soumise, un minimum d’entrainement, que ce soit pour le Dominant ou pour la soumise. Le jet doit être contrôlé pour laisser le temps à la pauvre soumise d’avaler faute de quoi, la bouche sera vite remplie et le débordement sera inévitable.

Vous ne devez pas non plus perdre de vue que plus l’urine est foncée, plus son goût est fort et désagréable. Alors pour rendre les choses plus faciles, il est fortement conseillé de boire beaucoup.

La symbolique

La pratique en elle-même n’est pas douloureuse physiquement. Par contre, elle est très forte sur le plan émotionnel. Sans même parler d’urinoir, se faire pisser dessus n’est pas un acte anodin. Il traduit une soumission manifeste de la part de celle qui reçoit. C’est une preuve dont la valeur ne doit pas être sous-estimée. Le Maître doit apprécier ce geste qui contrairement à ce que beaucoup s’imaginent n’est pas un dû.

Nous sommes dans une logique purement symbolique, contrairement à la sodomie ou la douleur physique peut être un frein majeur pour une novice, la douche dorée n’agit que sur le mental. C’est l’exemple type de la soumission psychologique. L’esprit accepte l’humiliation car c’est bien ainsi que cette pratique est perçue par celle qui la reçoit mais avec une motivation très positive.

La soumise doit bien prendre conscience que pour le Maître, la sensation de domination est très forte. Elle lui offre un plaisir psychique intense. L’homme doit savoir l’apprécier et récompenser la soumise par la suite, surtout si c’est une débutante.

Mon expérience

Personnellement, je ne pratique pas de façon systématique ou régulière. Je fonctionne beaucoup à l’instinct et j’ai mes périodes. Je sais qu’à mes débuts, j’adorais le faire. Cela faisait même parti de nos rituels à une période.

Maintenant, c’est beaucoup plus sporadique. C’est vraiment quand l’envie me prends. Il faut dire aussi qu’au bout de 11 ans, cela n’a plus le même impact sur moi. Par contre, c’est toujours la même lumière qui brille dans les yeux de Thysminia quand je le fais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *