Twitter
Abonnement

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Le DDLG est une sous-branche de l’AGEPLAY qui lui-même est une sous-branche du BDSM. De ce fait, il est tout à fait logique que l’on retrouve beaucoup de caractéristiques communes dans les deux. Il est évident que tout le monde ne peut pas s’improviser Maître BDSM. C’est avant toute chose, une question de capacité intrinsèques. Il en est de même pour le statut de Daddy. Il faut un profil personnel qui le permette. On ne se réveille pas le matin en se disant, je vais Maître ou Daddy.

Il y a cependant une question simple qui se pose dès le début, c’est quoi un bon Daddy. Il faut bien comprendre que tout comme en BDSM, il n’y a pas de règles prédéfinies. Certains ont fait des listes (un exemple sur Fetlife) mais le but n’est pas de les reproduire à l’identique. Vous pouvez vous en inspirer mais vous devrez vous faire votre propre liste, elle devra coller au mieux à vos besoins, vos envies, et à la Little que vous avez.

Le but de cet article n’est pas de vous dire ce que vous devez faire mais de vous expliquer ce que moi je fais, en espérant que cela puisse vous donner des idées et faire germer dans votre esprit vos propres lois.

Vous remarquerez que ces règles ont été fusionnées avec celles concernant ma notion du BDSM.

LES DEVOIRS DU MAÎTRE (DADDY)

Article 1 : Autorité

Le Maître (Daddy) représente l’autorité, la sagesse, la référence. A ce titre, ses décisions ne peuvent faire l’objet d’aucune discussion. Si incompréhension il y a, l’Esclave (Little) peut demander des explications à son maître (Daddy), mais toujours avec respect.

Article 2 : Santé morale et physique

Le Maître (Daddy) est responsable de la santé physique et mentale de son Esclave (Little). Il doit donc veiller à ne pas mettre en péril son intégrité par des pratiques mal maîtrisées où à risques. Il doit veiller à ce qu’elle respecte une hygiène de vie correcte.

Article 3 : Ecoute

Le Maître (Daddy) doit être à l’écoute de son Esclave (Little). Il doit être capable de lui consacrer du temps pour dialoguer, lui permettre de faire part de ses doutes, ses peurs, ses questionnements, mais aussi ses joies, ses plaisirs.

Article 4 : Respect

L’Esclave (Little) n’est pas un jouet. C’est une personne qui a besoin de vous pour avancer dans la vie. C’est un être humain et doit donc être traité avec respect.

Article 5 : Du temps

L’Esclave (Little) est comme une enfant et comme tous les enfants, il faut lui consacrer beaucoup de temps. Le Maître (Daddy) doit donc prendre en compte cet impératif dans la gestion de son temps propre.

Article 6 : Probité

Le Maître (Daddy) est la référence morale de son Esclave (Little). Il doit donc toujours montrer l’exemple, être juste et objectif, rester maître de ses actes en toutes circonstances. Il ne peut y avoir de punition dans un moment de colère.

Article 7 : Punition

Le Maître (Daddy) fixe les punitions en fonction de la faute commise et du contexte. Toute punition doit faire l’objet d’une explication préalable pour avoir une vertu pédagogique.

Article 8 :  Sexe

Il doit se baser sur un respect mutuel. Le safeword pour les pratiques sexuelles est « LUCIFER ». Les relations sexuelles sont strictement limitées aux soumises et/ou esclaves appartenant au Maître (Daddy). Il n’y a pas de prêt à une tierse personne.

Edition du 05/04/2018

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *