Twitter
Abonnement

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Dominant

Le DDLG est une sous-branche de l’AGEPLAY qui lui-même est une sous-branche du BDSM. De ce fait, il est tout à fait logique que l’on retrouve beaucoup de caractéristiques communes dans les deux. Il est évident que tout le monde ne peut pas s’improviser Maître BDSM. C’est avant toute chose, une question de capacité intrinsèques. Il en est de même pour le statut de Daddy. Il faut un profil personnel qui le permette. On ne se réveille pas le matin en se disant, je vais Maître ou Daddy.

Il y a cependant une question simple qui se pose dès le début, c’est quoi un bon Daddy. Il faut bien comprendre que tout comme en BDSM, il n’y a pas de règles prédéfinies. Certains ont fait des listes (un exemple sur Fetlife) mais le but n’est pas de les reproduire à l’identique. Vous pouvez vous en inspirer mais vous devrez vous faire votre propre liste, elle devra coller au mieux à vos besoins, vos envies, et à la Little que vous avez.

Le but de cet article n’est pas de vous dire ce que vous devez faire mais de vous expliquer ce que moi je fais, en espérant que cela puisse vous donner des idées et faire germer dans votre esprit vos propres lois.

Continuer la lecture

Je vais aborder ici un sujet qui me tient particulièrement à cœur, que ce soit dans la vie privée ou professionnelle. Il s’agit de l’empathie et de la bienveillance, deux thèmes qui, selon moi, devraient être abordés pendant nos années d’apprentissage à l’école et plus tard celles durant lesquelles nous nous formons à nos futurs métiers (et cela quelle que soit la profession envisagée…).

Continuer la lecture

Je ne sais pas si vous vous en êtes rendu compte, mais dans les groupes ou forums, qu’ils soient BDSM ou DDLG nous voyons souvent les termes de VRAI ou FAUX revenir sans cesse quand il faut qualifier une personne. C’est la grande mode du moment. Souvent, on trouve même les deux dans la même phrase.

Pour un besoin de simplification, je prend l’exemple d’une relation BDSM Maître/soumise, mais le texte convient parfaitement pour une relation Daddy/Little Girl.

 

« C’est un faux Maître, car les vrais Maîtres ne font pas ça »

Qui n’a jamais lu cette phrase terrible ? Mais c’est quoi au juste, un faux Maître et un vrai Maître ? Cette question mérite d’être posée car si l’on tente d’y répondre on se rend vite compte que la définition dépend essentiellement de la personne qui répond. Il faux en effet bien se rappeler que le BDSM ou le DDLG sont des communautés non normées. En clair, cela veut tout simplement dire qu’il n’y a aucun texte de référence permettant de dire de manière claire et sans aucune ambiguïté ce qu’un Maître est censé faire. Alors sur quoi se base t-on pour répondre à cette question ?

Continuer la lecture

Lorsque que l’on débute une relation, qu’elle soit BDSM ou pas, il est très rare que l’on aborde la question des pratiques sexuelles et des limites que l’on veut y mettre ou pas. Pourtant, l’harmonie sexuelle dans un couple est une donnée non négligeable.

Dans le cadre du BDSM, il est indispensable que le Maître et la soumise soient pleinement conscients de ce que chacun peut faire, de l’évolution potentiel de chacun. Oui je dis chacun car il n’y a pas que la soumise qui progresse. Le Maître aussi doit progresser, en maîtrisant de nouvelles techniques et en approfondissant celles déjà connues. Pour y voir plus clair, la communauté québécoise a rédigé un document regroupant les principales pratiques. Il pleut sembler rébarbatif au premier abord, mais son usage est d’une utilité indiscutable. Rien ne vous empêche d’y ajouter votre pratique si elle ne figurent pas dans la liste.

Continuer la lecture