Twitter
Abonnement

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Éducation

OURHOME

OurHome est une application gratuite qui est destinée à l’origine à la gestion des tâches domestiques d’une famille. Le principe est simple. Vous créer des tâches, vous les affectez à une personne. Lorsque le travail est fait, l’enfant valide et gagne des points. Une rubrique récompenses permet alors choisir ce que l’on veut en fonction du nombre de points que l’on possède.

C’est l’outil idéal pour gérer une Little. Cette application fonctionne sur Androïd, IOS et en version web. Vous pouvez passez de l’une à l’autre sans aucun problème, la présentation est toujours la même y compris en mode web ce qui est très pratique.

Continuer la lecture

SOUMISEFace au danger que constitue les questions de leurs soumises, beaucoup de Maîtres cherchent à isoler leur soumise pour mieux la contrôler. Ce comportement n’est pas nouveau. Dans de nombreux pays, les femmes n’ont pas accès à l’école pour les mêmes raisons. Maintenir une personne dans l’ignorance est la meilleure façon d’agir pour mieux la contrôler. On peut aussi la laisser apprendre tout en lui expliquant ce qu’elle est et ou est sa place. Personnellement, je préfère la deuxième option, car je ne me sens nullement en danger quand une de mes esclaves vient me poser des questions. Du reste, je suis le premier à les pousser à s’informer par elles mêmes. Cela fait partie de leurs devoirs.

S’informer par soi même peut cependant présenter certains dangers pour les soumises. Elles risquent de se trouver prises dans des pièges bien connus. Il est donc important que le Maître soit bien dans sa tête et sache clairement ce qu’il veux. Ainsi, il pourra répondre aux nombreuses questions de sa soumise en toute sérénité.

Continuer la lecture

Trouver une Little n’est pas chose aisée mais cela ne suffit pas. Une fois cette étape franchie, il faut rentrer dans le vif du sujet, à tous les sens du terme. Il faut prendre soin de cette petite chose fragile. Se pose alors la question qui tue : comment éduquer sa Little ?

Le dialogue

C’est la base de toute relation humaine. Sans lui, vous n’avez aucune chance de faire évoluer votre relation. Vous devez parler, mais aussi et surtout écouter l’autre. Ce processus est vital car il vous permet de mieux connaître la Little. Ceci n’est pas une étape mais une démarche permanente. Durant toute la liaison, vous devrez prendre le temps de dialoguer, de tout, de rien, mais surtout de ce qu’elle ressent, ce qu’elle désire. Vous devrez vous aussi avoir le courage de lui dire ce que vous attendez d’elle, sans faux semblants. La sincérité est fondamentale. Un dialogue basé sur le mensonge n’a aucun intérêt. Soyez honnête envers vous, envers elle. C’est le seul moyen de lui faire comprendre qu’elle aussi doit être sincère envers vous. Vous devrez donc être attentif, patient et surtout bienveillant pour que la confiance s’installe entre vous deux.

Continuer la lecture

éducation positiveQuand on consulte les blogs, les groupes Facebook, les forums qui traitent du BDSM, il se dégage toujours le même schéma concernant l’éducation de la soumise. L’apprentissage ne peut se faire que dans la dévotion, la souffrance et la punition. Pour ma part, je préfère de très loin l’éducation positive. Pourquoi punir quand il est si simple de récompenser ?

Ainsi donc, point de salut pour une soumise. Que les choses soient claires dès le départ, pour elle, tout ne sera qu’obscurité, souffrance et punition. Une soumise n’est pas là pour faire ce qui lui plaît, ce qu’elle aime. Elle est au service de son Maître et doit donc se plier aux exigences de celui-ci. Le Maître, c’est celui qui tient la cravache, la soumise, elle, est juste bonne à la recevoir, tel un don de son Dieu qui daigne dans son infinie bonté, lui accorder quelques instants de son temps si précieux. Ce type d’éducation, dite à la française, en référence aux écrits de notre cher Marquis de Sade, fait l’unanimité dans le monde BDSM français. Un Maître est forcément sadique, la soumise est forcément maso. Ça tombe bien, cela conforte totalement le dogme.

Continuer la lecture