Twitter
Abonnement

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Pratique

Les différentes pratiques du BDSM sont une source de plaisir aussi bien physique que cérébrale (bien que cela puisse surprendre les non-adeptes). Que l’on soit d’un côté ou de l’autre de la cravache, les sensations ressenties, même si elles sont différentes, peuvent atteindre chez chacun d’entre N/nous une forte intensité (enfin je l’espère pour mon Maître en tout cas hihihi).  Mais il faut toujours garder à l’esprit une chose, certaines expérimentations, mal faites ou mal préparées, peuvent représenter un danger.

Et là c’est aux soumis(es) et esclaves que je m’adresse car s’il arrive quelque chose, il y a de fortes chances pour que ce soit vous qui en subissiez les conséquences. N’oubliez jamais ceci, le fait de vous offrir corps et âme n’exclut pas de vous informer sur les différentes pratiques qui peuvent exister, de faire le tri entre celles qui vous attirent ou dépasseraient vos limites et surtout des risques qu’elles peuvent entraîner. L’idéal étant même de ne pas hésiter à dialoguer et échanger avec votre Maître, son rôle étant de vous guider, vous aider à dépasser vos limites (de manière progressive) et surtout de vous rassurer.

Continuer la lecture

Dernièrement, alors que j’étais sur un groupe BDSM, j’ai vu un fil de discussion qui m’a interpellé. La personne qui avait lancé ce sujet, se poser la question du bien-fondé de la gifle en tant que pratique BDSM.

Evidemment, deux camps se sont vite formés entre les pour et les contre mais ce qui m’a le plus marqué était le fait que ceux qui étaient pour cette pratique faisaient preuve d’un certain mépris pour ceux qui ne l’étaient pas, allant même jusqu’à les traiter de « Vanille » qui feraient mieux de prendre des aiguilles à tricoter et de laisser tomber le BDSM.

Pourquoi de telles réactions ? Notre univers est pourtant si vaste qu’il permet d’accueillir toutes les pratiques (des plus légères aux plus intenses) et cela sans discrimination aucune. Si N/nous ne sommes pas capables de N/nous montrer tolérants envers ceux qui appartiennent à N/notre propre communauté, comment espérer un jour ne plus subir les regards incompréhensifs de ceux qui ne vivent pas comme N/nous.

Continuer la lecture

Lorsque que l’on débute une relation, qu’elle soit BDSM ou pas, il est très rare que l’on aborde la question des pratiques sexuelles et des limites que l’on veut y mettre ou pas. Pourtant, l’harmonie sexuelle dans un couple est une donnée non négligeable.

Dans le cadre du BDSM, il est indispensable que le Maître et la soumise soient pleinement conscients de ce que chacun peut faire, de l’évolution potentiel de chacun. Oui je dis chacun car il n’y a pas que la soumise qui progresse. Le Maître aussi doit progresser, en maîtrisant de nouvelles techniques et en approfondissant celles déjà connues. Pour y voir plus clair, la communauté québécoise a rédigé un document regroupant les principales pratiques. Il pleut sembler rébarbatif au premier abord, mais son usage est d’une utilité indiscutable. Rien ne vous empêche d’y ajouter votre pratique si elle ne figurent pas dans la liste.

Continuer la lecture