Twitter
Abonnement

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

BDSM – DOMINANT

Cela peut sembler paradoxal au premier abord mais ce n’est pas du tout incompatible. Je suis un Dominant, mais comme je le précise dans un article précédent, je ne suis pas un macho. La femme, pour moi, n’est pas un jouet dont tout homme peut disposer comme bon lui semble. Le respect étant un concept fondamental pour moi, adhérer à la cause féministe n’est donc pas une hérésie mais tout au contraire, un devoir.

Si je suis tout disposé à défendre la cause des femmes, je tiens cependant à préciser que je ne suis pas aligné sur les mouvements féministes. En effet, pour moi la femme n’est pas l’égale de l’homme. La femme est complémentaire de l’homme tout comme l’homme est complémentaire de la femme. Les deux sont faits pour vivre ensemble et non l’un contre l’autre. Par contre, je suis tout à fait d’accord pour combattre certaines inégalités comme salaire égal pour travail égal, promouvoir les femmes pour qu’elles aient les mêmes perspectives de carrière que les hommes, etc.

Continuer la lecture

Trouver sa soumise n’est pas une chose facile, même pour un dominant. Comme indiqué dans l’article concernant les soumises, bien connaître son environnement est fondamental. Certes, quand on est novice on ne peut pas tout savoir, mais l’important n’est pas là. L’important est de savoir ce que l’on veut et surtout ce que l’on ne veut pas. Ensuite, la quête peut commencer.

Continuer la lecture

Cette question peut sembler idiote au premier abord et pourtant, elle a tourmenté ma vie pendant des années. Au début, je ne comprenais pas ce qu’il se passait dans ma tête. Pourquoi avais-je ces envies bizarres, ces fantasmes tordus ? Allais-je sombrer à petit feu dans la folie ? Pourtant, je ne me sentais bien dans ces moments-là, comme si j’étais dans mon axe. Alors, suis-je normal ? Est-ce grave docteur ?

Je ne voulais plus de ces relations ou il faut toujours négocier pour avoir l’accord de l’autre, les compromis permanents, les choix pris alors qu’au plus profond de nous, on est contre. Toutes ces choses semblent normales dans un couple, pourtant, elles m’étaient insupportables.

Continuer la lecture

Le Maître détient le pouvoir. Il ordonne et La soumise obéît. Tout le monde est d’accord sur ce point. Mais est-ce que cela signifie que le dominant peut tout se permettre ? Et bien non ! Contrairement à une légende urbaine très répandue sur la toile, les pouvoirs du Maître ont des limites.

La loi de la république

C’est la première limite à laquelle le pouvoir BDSM se butte. Tout individu quel qu’il soit ne peut aller contre la république. Ainsi il est impossible de forcer sa soumise à avoir des rapports sexuels avec une autre personne contre sa volonté (viol) encore moins pour de l’argent (proxénétisme). Vous ne pouvez pas l’obliger à se promener nue dans un lieu public non réservé au naturisme (exhibitionnisme). Pas question non plus de l’obliger à avoir un rapport sexuel avec un mineur (pédophilie). La liste est longue.

Continuer la lecture