Twitter
Abonnement

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

BDSM – SEXUALITE

Lorsque que l’on débute une relation, qu’elle soit BDSM ou pas, il est très rare que l’on aborde la question des pratiques sexuelles et des limites que l’on veut y mettre ou pas. Pourtant, l’harmonie sexuelle dans un couple est une donnée non négligeable.

Dans le cadre du BDSM, il est indispensable que le Maître et la soumise soient pleinement conscients de ce que chacun peut faire, de l’évolution potentiel de chacun. Oui je dis chacun car il n’y a pas que la soumise qui progresse. Le Maître aussi doit progresser, en maîtrisant de nouvelles techniques et en approfondissant celles déjà connues. Pour y voir plus clair, la communauté québécoise a rédigé un document regroupant les principales pratiques. Il pleut sembler rébarbatif au premier abord, mais son usage est d’une utilité indiscutable. Rien ne vous empêche d’y ajouter votre pratique si elle ne figurent pas dans la liste.

Continuer la lecture

C’est un constat indéniable, qui dit BDSM dit SEXE. Dans l’esprit d’une très grande majorité des gens, il n’est pas possible de sortir de cette logique. Il y a plusieurs explications à cela.

Déjà pour le quidam, le BDSM se résume au SM et tous les faits divers liés à cette pratique. Les médias sont en effet de grands mystificateurs en matière d’information. Leur objectif est de vendre et pour cela seul le spectaculaire compte. Ils n’hésitent donc pas à déformer les faits et surtout désinformer le public. C’est ainsi qu’aujourd’hui nous en sommes au point où BDSM = SM = SEXE = PERVERSION. Pourtant, tous les journalistes ne sont pas incompétents et il y a de nombreux articles sur notre communauté. Mais étrangement, ces articles ne font pas la une des journaux.

Les médias ne sont hélas pas les seuls responsables car les principaux coupables sont parmi nous. La communauté elle-même fait tout pour véhiculer cette image d’Epinal. Nous voyons beaucoup de soirées où les exhibitions sont toutes plus hard les unes que les autres. Du coup, on en oublierait presque que le BDSM au départ c’est une relation humaine.

Continuer la lecture

LE PIPI C’EST CACA !

Dans le BDSM, on trouve toutes sortes de pratiques, la douche dorée en fait partie. Elle semble très répandue. Je dois dire qu’elle procure une sensation très particulière. Pour le Maître, c’est une sensation de domination très forte. Pour la soumise, une preuve indiscutable de sa soumission et de sa dévotion envers son Maître.

De quoi s’agit-il ?

Pour faire très simple et sans délicatesse, disons que le Dominant fait copieusement pipi sur sa soumise. Vu comme ça, on pourrait être tenté de trouver cela immonde, mais c’est quand même moins douloureux qu’une sodomie.

Cette urine, la soumise la reçoit sur son corps. Certains Maîtres exigeront qu’elle ouvre la bouche afin d’en boire une partie. Dans ce cas, il fortement conseiller au Dominant de boire beaucoup avant afin d’adoucir le goût de l’urine.

D’un point de vue purement médical, l’urine n’est pas toxique pour la santé. On peut la boire sans danger. Certains lui attribuent même des vertus médicales. Sachez cependant que ce point n’a jamais été validé par la science.

Continuer la lecture

LA ZOOPHILIE PEUT-ELLE ETRE UNE PRATIQUE BDSM ? EST-CE UNE PUNITION ?

Voici la question initiale. En amont, je pose une autre question : Est-ce légal ? La réponse est un NON catégorique. Mais la pratique existe bien et bel. Alors essayons d’aller plus loin dans le questionnement.

Le BDSM est un concept relationnel basé sur le respect de soi et des autres. Par autres, on entend les humains. Il n’est pas nécessaire d’aller au-delà car la sexualité se limite par défaut au genre humain. Dans le cas de la zoophilie, nous ajoutons un autre genre : l’animal. Lui aussi à doit respect car c’est la loi qui le dit. Alors comment être sûr que l’animal est respecté quand ce dernier est dans l’impossibilité de donner son avis ? Dans la cadre du BDSM, le Maître est le garant du respect réciproque pour tous les protagonistes.

Continuer la lecture