Twitter
Abonnement

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Autrefois les jeunes bergères rêvaient au Prince Charmant qui, subjugué par leurs beauté, intelligence, douceur, longue chevelure… (le choix est vaste) viendrait les enlever sur son magnifique cheval blanc et les mènerait vivre une vie de princesse dans une robe brillant de mille feux et en direction du soleil couchant brillant tout autant.

Aujourd’hui plus de bergères, nous sommes des femmes modernes et le revendiquons haut et fort, et de quoi sont fait nos rêves ? Eh bien qu’un multimilliardaire jeune et ténébreux, subjugué par notre beauté, intelligence, douceur, longue chevelure… (le choix est toujours aussi vaste) viendrait nous enlever dans son magnifique hélicoptère blanc et nous mènerait vivre une vie de princesse dans une robe brillant de mille feux et bla-bla-bla…

En revanche ne vous laissez pas prendre au jeu des ressemblances car il existe une différence de taille entre nos lointaines ancêtres et nous. Si elles imaginaient l’union officielle et en grande pompe avec un fils de roi et cela dans une belle cathédrale, nous nous projetons plus dans un donjon parfaitement équipé et unie à notre Prince par des liens beaucoup moins spirituels mais aussi riches de promesses. Notons en passant que les jolies bergères d’autrefois ne pouvaient fantasmer sur les donjons et leurs cachots car ils faisaient malheureusement partie d’une réalité dont la sensualité et le plaisir étaient totalement exclus (pour les captifs en tout cas).

Donc, et le succès en librairie des 50 Nuances et de tous ceux qui ont suivi ne me démentira pas, les femmes du vingt et unième siècle ont les mêmes rêves que celles des siècles précédents. A un détail près cependant, l’amour courtois dont se languissait les jeunes damoiselles a été remplacé par des approches plus viriles, plus animales.

Aujourd’hui nous voulons être plaquées contre les murs, empoignées et pétries à pleines mains. Nous voulons du souffle, de la sueur, du sensuel et du bestial. Nous voulons être prises et bien prises, nous voulons du plaisir et de la jouissance. Nous voulons que notre Prince soit également notre Geôlier, notre Bourreau et surtout notre Maître. Comment s’offrir corps, cœur et âme à celui qui ne saurait en abuser encore et encore ? A lui de prendre notre corps comme ses responsabilités…

Et s’il est certain que mon Maître Adoré n’est pas un multimilliardaire, ne viendra jamais me chercher avec son hélicoptère blanc et n’est plus tout à fait aussi jeune qu’avant (pardon mon Dono), Il possède quelque choses qu’aucun Prince Charmant n’aura jamais : Mon Amour Inconditionnel et Absolu !!!

Et finalement, n’est-ce-pas cela, la plus grande richesse d’un Dom ? Sa chienne…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *