Twitter
Abonnement

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Cela peut sembler paradoxal au premier abord mais ce n’est pas du tout incompatible. Je suis un Dominant, mais comme je le précise dans un article précédent, je ne suis pas un macho. La femme, pour moi, n’est pas un jouet dont tout homme peut disposer comme bon lui semble. Le respect étant un concept fondamental pour moi, adhérer à la cause féministe n’est donc pas une hérésie mais tout au contraire, un devoir.

Si je suis tout disposé à défendre la cause des femmes, je tiens cependant à préciser que je ne suis pas aligné sur les mouvements féministes. En effet, pour moi la femme n’est pas l’égale de l’homme. La femme est complémentaire de l’homme tout comme l’homme est complémentaire de la femme. Les deux sont faits pour vivre ensemble et non l’un contre l’autre. Par contre, je suis tout à fait d’accord pour combattre certaines inégalités comme salaire égal pour travail égal, promouvoir les femmes pour qu’elles aient les mêmes perspectives de carrière que les hommes, etc.

Je suis par contre totalement opposé au concept qui consiste à dire de la femme est l’égale de l’homme quel que soit le domaine. L’homme ne pourra jamais donner la vie, il ne pourra jamais allaiter, ce n’est pas sa mission. D’un point de vue biologique, la femme est faite pour donner la vie, l’homme est fait pour la préserver afin de perpétuer l’espèce. Homme et femme n’ont pas la même capacité physique, c’est pour ça qu’il y a des records du monde féminins et masculins en sport. Par contre, de très nombreuses études démontrent que les femmes sont plus douées pour les études que les hommes. Si elles ne sont que peu représentées dans les hautes sphères, c’est uniquement parce que les hommes les en empêchent. Ce n’est pas pour rien que certaines religions interdisent l’accès à l’éducation aux filles. Beaucoup d’hommes ont peur d’une femme qui se sert de son cerveau pour vivre selon ses propres envies.

En tant que Dominant, je ne peux pas me permettre de traiter une femme comme de la merde. Ce n’est pas ma perception du BDSM. Le Maître est là pour guider et protéger. Même si la femme n’est pas ma soumise, je ne peux faire autrement que de la traiter avec respect. Je n’ai pas de mérite car j’ai été éduqué ainsi. Je ne peux pas fonctionner autrement. Pour devenir agressif envers une femme, il faudrait que celle-ci me fasse une méga vacherie. Par contre dans ce cas, je peux être totalement odieux.

Je tiens aussi à dire que mon plus gros point de divergence avec les féministes concerne justement un aspect important de ma vie : le BDSM. Pour elles, le fait qu’une femme puisse avoir envie de se soumettre est une hérésie. Cela ne peut s’expliquer que parce qu’elle est sous emprise et donc une victime des hommes. Pourtant, la liberté consiste à pouvoir choisir soi-même son propre mode de vie. Etre libre, c’est aussi pouvoir choisir librement les chaines auxquelles on veut s’attacher. Etre libre, c’est pouvoir choisir à qui on veut se soumettre, et cela que l’on soit un homme ou une femme.

4 réponses à DOMINANT MAIS FEMINISTE

  • Bonsoir,

    Merci pour ce texte ! je suis entièrement d’accord avec vous…
    Je suis aussi une féministe, mais pas une extrémiste du féminisme, tout comme vous, je ne pense pas qu’on soit égale aux hommes, ce n’est pas possible, mais en droit oui, car nous sommes tout autant que vous des êtres humains. et ce n’est pas rabaisser la femme que de dire qu’elle n’est pas l’égale de l’homme…

    Le féminisme a, selon moi, poussé les femmes à vouloir devenir des « superwomen » il faut que les femmes soient des mères parfaites, aient une belle carrière professionnelle, soient une épouse/amante top niveau, qu’elles aient une maison tirée à quatre épingles… On se retrouve avec des générations de femmes qui se mettent une pression folle sur les épaules qui n’osent pas se montrer femme car ce serait faire preuve de faiblesse. Les hommes ne sont pas en reste non plus, ils n’osent pas beaucoup non plus se montrer comme ils le sont, s’ils sont dominants car on va les taxer de macho…

    Le féminisme s’est normalement prôner la liberté, le respect de la femme, sauf que de nos jours, si la femme choisi de vivre aux pieds de son homme ou tout simplement aux foyers, elle est dénigrée… Et le plus malheureux, c’est que les personnes qui les dénigrent le plus fort ce sont les autres femmes… Il n’y a qu’à écouter les conversations à la sortie des écoles pour s’en rendre compte…

    On est arrivé à faire des générations de personnes qui ne savent plus vraiment qui elles sont, les hommes et les femmes se différencient de moins en moins…Et après on s’étonne de la consommation d’antidépresseur ou autre psychotrope dans nos pays…

    Encore merci pour cet article,

    Je vous souhaite une bonne soirée

    Elenna

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *