Twitter
Abonnement

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Trouver le bon partenaire dans la communauté BDSM n’est pas une chose facile. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce monde est tout comme celui des vanilles, rempli de menteurs, de prédateurs, de « fantasmeuses ». Au milieu de ce chaos, il y a les Maîtres, les soumises en quête de leur alter-ego. Il est donc très important de bien comprendre dès le début que la recherche ne sera pas aisée et occasionnera bien des déconvenues pour ne pas dire plus.

Dans cet article, je parlerai des soumises en recherche. Je traite le cas des Maîtres dans cet article. En effet, savoir ce que l’on est et ce que l’on cherche sont les clefs de la réussite et ce quelle que soit la recherche. Bien des pièges peuvent être évités quand on sait ce que l’on veut et surtout ce que l’on ne veut pas. Cette étape commence durant la phase d’introspection. Mais quelle que soit l’intensité de cette réflexion intérieure, elle ne suffit pas. L’expérience de la vie apporte son lot de souffrance et aussi de réussite. Cette partie contribue grandement dans le succès de la quête finale, trouver le bon Maître.

Connaître l’environnement

Elle a pour elle la force de l’innocence. Cette force est aussi sa plus grande faiblesse. Avant que se lancer dans les rencontres, il est très important pour la soumise de bien savoir dans quel monde elle évolue. Pour cela, aujourd’hui, il y a un outil indispensable, à savoir Internet. Nous ne sommes plus à l’époque ou le sujet était totalement tabou et où il était très difficile de trouver la moindre information. En quelques clics, ce sont des milliers de sites qui s’ouvrent devant vous. C’est là que la recherche commence.

Pour jouer à un jeu, quel qu’il soit, il est impératif d’en apprendre les règles, et ensuite les subtilités d’usage. Vous devez donc commencer à apprendre certaines notions. Parmi les choses à éclaircir au plus vite, il y a les définitions :

  • Maître / Dominant
  • Maîtresse / Domina
  • Soumise
  • Kajira
  • Esclave
  • La liste est longue…

Vous devez bien avoir à l’esprit que pour trouver, vous devez d’abord connaître. Une soumise n’est pas une esclave. Confondre les deux peut vous coûter très cher. La D/s (Domination/soumission) n’est pas du SM (sadomasochisme).

La recherche étant essentiellement basée sur le dialogue, avoir le même vocabulaire est indispensable. Mais cela serait vraiment trop facile. Le BDSM n’étant pas normé, les définitions peuvent varier d’un individu à l’autre. Ainsi, Maître n’a pas la même définition pour tout le monde. Par exemple, pour certains, Maître désigne le dominant qui possède une soumise. Pour d’autres, le terme désigne une personne qui a une expérience acquise avec d’autres soumises, qu’il a eu à son service, même si aujourd’hui, il n’en possède pas. C’est pour cette raison, que lors d’une approche, vérifier que vous avez les mêmes définitions est une démarche qui peut vous éviter des déconvenues par la suite. Comme pour tous les autres domaines, mieux vous serez informée au départ, moins vous aurez d’obstacles à franchir par la suite.

La quête du Maître

Après les informations, vient le moment redouté de la recherche à proprement dite : trouver le bon Maître. Ne perdez jamais de vue que vous n’êtes pas dans un conte de fée et que le Dominant de vos rêves ne va vous tomber du ciel tout cuit. Tout comme dans le monde vanille, vous trouverez des morts de faim, des hommes juste à la recherche d’un bon coup pour quelques temps voir juste un soir, sans oublier les prédateurs. Vous devrez apprendre à les reconnaître et à les éviter. La meilleure méthode est le dialogue et le temps. Ne dites jamais oui de suite. Donnez-vous le temps nécessaire d’apprendre à connaître l’autre. Vous viendrait-il à l’idée de coucher avec un type rencontré 10 minutes plus tôt ? Si vous répondez oui, alors préparez-vous à souffrir. Si vous répondez non, alors vous trouverez normal de prendre votre temps avant de faire des choses stupides !

Ou chercher ? Voilà la question qui revient le plus souvent. Il y a Fetlife, un Facebook spécial BDSM, mais il y a aussi, Facebook, et certains sites spécialisés dans les rencontres BDSM. Quel que soit votre choix, soyez toujours d’une grande prudence. Ne donnez jamais de photos ou vidéo coquine à quelqu’un que vous ne connaissez pas en réel. Ne vous rendez jamais à un rendez-vous sans prévenir quelqu’un. Ne dévoilez jamais vos coordonnées personnelles de suite. Si le Maître est intéressé et s’il est sincère, c’est lui qui vous donnera ses coordonnées en premier.

Le fait que vous soyez une soumise en demande ne doit pas vous faire oublier un concept fondamental : le Maître propose ses services, mais c’est la soumise qui au final, choisi son dominant, et non l’inverse.

Certains dominants vont essayer de vous mettre la pression pour vous inciter à dire oui. Ne vous laissez pas berner. Le bon Maître sait prendre son temps. Si au fond de vous une petite voix vous dit attention, alors écoutez là. C’est que quelque chose ne colle pas avec vos désirs profonds.

2 réponses à LA QUÊTE DU MAÎTRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *