Twitter
Abonnement

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

SOUMISE : DU FANTASME A L’ACTEQuand on surfe sur la toile, et surtout sur les réseaux sociaux, on peut constater que beaucoup de femmes rêvent d’une soumission. Mais il faut le reconnaître, le passage à l’acte est loin d’être aussi facile. Le fantasme est une chose, le principe de réalité en est une autre.

La soumission n’est pas un conte de fée comme dans 50 nuances de Grey. Le monde réel est nettement plus impitoyable. Il faut faire avec des contraintes que l’on ne peut pas ignorer, le travail, le conjoint, les enfants, la famille. Autant d’obstacles qui vont se dresser sur votre chemin pour vous pourrir la vie au maximum.

Mais avant même de commencer le parcours du combattant, le premiers des problèmes qui va se poser à vous est de répondre à une question toute simple en apparence, mais en apparence seulement. Pourquoi devenir une soumise ?

Cela peut sembler stupide, mais répondre à cette question va vous plonger dans un désarroi profond. Pourquoi cela vous attire ? Est-ce votre nature profonde,  un besoin de mettre du piment dans votre vie sexuelle, pour plaire à celui qui vous souhaitez séduire, etc. ? Les réponses ne manquent pas et elles changent d’une personne à l’autre.

La première difficulté va être répondre honnêtement, en clair, sans chercher à se voiler la face. Pas question de ménager sa conscience, car c’est elle qui va être mise à l’épreuve par la suite. Être capable de se regarder dans le miroir sans déformation, en toute honnêteté n’est pas à la portée de tout le monde. Non pas parce que cela demande une intelligence particulière, mais tout simplement parce que le mensonge fait partie intégrante de notre mode de vie. Aujourd’hui, mentir est une seconde nature, même envers soi-même. On s’attribue des qualités, que l’on n’a pas, parce qu’elles flattent notre ego. Du coup, se mentir sur la soumission peut être une tentation facile. Cette erreur vous sera fatale. Faire une chose pour une mauvaise raison ne fonctionne pas, tôt ou tard, cela se retournera contre vous.

Au vu du nombre de soumises fanatiques qui sévissent sur la toile, on comprend vite que cette première étape n’a pas du tout été faite correctement. Et on comprend alors d’autant mieux toute l’ampleur de leur erreur. Elles sont bloquées dans un mensonge qu’elles se sont construit de toutes pièces et dont elles ne peuvent plus s’échapper. La souffrance due à la frustration est donc la seule chose qui peut leur arriver.

Jeu ou mode de vie ? Voilà une autre question qui vient très vite. Là encore, ne pas y répondre en toute sincérité vous conduira dans une impasse à coup sûr. Vous irez d’échec en échec sans aucune perspective de sortir du tunnel.

Faire le point sur ses désirs profonds est vraiment indispensable avant de commencer sa recherche. On ne cherche pas un partenaire de jeu de la même façon qu’un partenaire pour une relation durable et intense. Il faut donc bien être clair sur le cahier des charges afin de savoir très précisément ce que l’on cherche.

Vouloir jouer n’est pas une hérésie, c’est un choix parfaitement naturel. Mais vous devez l’accepter et agir en conséquence. Vouloir vivre des années et plus au pied de son Maître est une autre perception toute aussi légitime que la première. Sa mise en œuvre par contre sera nettement plus complexe et difficile, tant les contraintes à résoudre seront nombreuses.

Soumise ou esclave, certaines se posent la question. En fait elle ne se pose pas. Le statut d’esclave ne peut être mis en œuvre avec une femme n’ayant aucune expérience. Certes dans l’absolue, certains vous dirons que c’est possible et c’est vrai. Mais dans la pratique, les risques d’échecs seront extrêmes. La réalité est très loin de la vision fantasmée de ce statut. Le passage par la case soumise est fortement conseillé, ne serait-ce que pour apprendre et maîtriser les bases fondamentales de la soumission. Cette phase permet à la femme de savoir si elle est vraiment faite pour ce type de vie.

 

Une réponse à SOUMISE : DU FANTASME A L’ACTE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *