Twitter
Abonnement

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Il y a quelques temps des souvenirs me sont remontés en mémoire. En effet je me suis rappelée de cette période où la soumission n’était pour moi qu’un fantasme, un rêve qui me paraissait totalement hors de la réalité et en lisant les différents le textes et témoignages que je trouvais alors sur la toile (il y en avait beaucoup moins qu’aujourd’hui) je me posais la question de ma réaction face à ce type de scénario. Qui étais-je vraiment et comment savoir si j’étais une véritable soumise ? Cette question a longtemps tourné dans ma tête, jusqu’à ce que je saute le pas en fait…

A l’époque il m’arrivait de lire des magazines féminins et l’un des sujets récurrents étaient évidemment le sexe et le plaisir des femmes (en fait je crois que ça n’a pas beaucoup changé depuis). L’un deux m’avait particulièrement interpellé car il expliquait que le propre d’un fantasme était de ne jamais être réalisé. Ce qui pouvait être acceptable au niveau cérébral, devenait anormal une fois mis en acte. Ce genre de texte ne m’avait pas beaucoup aidé à l’époque, je vous l’assure et je naviguais beaucoup entre les différents pôles qu’étaient la résignation, la culpabilité ou le « après-tout je ne fais de mal à personne ».

Ainsi, lorsque la révolution internet est rentré chez nous grâce aux tous premiers modems (quasiment la préhistoire hihihi), je profitais des moments de calme le soir pour lire tout ce que je pouvais sur le sujet. Ce fut un grand pas en avant par certains côtés mais plus je découvrais les différentes pratiques D/s et SM, plus je me posais la question de savoir quelle serait ma réaction première face à un Homme qui prendrait son plaisir à m’humilier que ce soit par la parole ou par les gestes.

Etait-ce possible de ressentir de l’excitation et même un orgasme de cette façon ? Et surtout, que faire si un jour je me retrouvais dans cette situation et que là, cela se révélait être le grand désert sensoriel. Qu’en fait, je m’aperçoive que j’ai envie de rire parce c’est trop cliché ou même de Lui faire comprendre qu’il vaut mieux remballer la marchandise avant que je Lui fasse son affaire car ce n’est pas du tout mon truc. En gros que faire si je m’aperçois que je vivais dans le fantasme et que dans le monde réel, je ne suis pas du tout soumise ?

Au tout début de N/notre vie de couple, j’ai également eu une période durant laquelle je voulais prouver (à qui ? je me pose encore la question) que j’étais une vraie soumise et pour cela je voulais collectionner les marques, les bleues, les punitions. A chaque séance, je réclamais à mon Maître des photos, des preuves écrites dans ma chair de cette soumission que j’avais tant rêvée. Je comparais mes « performances » à celles des soumises partageant leurs expériences sur les forums et les blogs et autant vous dire de suite que cette période n’a pas du tout convenu à mon Maître car son plaisir à Lui n’était pas de punir mais bien d’être obéi « au doigt et à l’œil ». N/nous n’étions pas vraiment sur la même longueur d’onde, heureusement l’Amour a toujours été le fil rouge de N/notre relation ainsi que le dialogue et la confiance.

Aujourd’hui je sais qui je suis. Je ne ressens plus le besoin de prouver la véracité de ma soumission à qui que ce soit (même à moi) et j’ai surtout compris que c’est les désirs du Maître qui font la soumise ou l’esclave. Au bout de toutes ces années j’ai compris que l’important pour Lui n’était pas de savoir quel niveau de douleur je pouvais endurer, mais surtout d’être certain de mon obéissance et de ma dévotion en tout lieu et à toute heure…

3 réponses à SUIS-JE UNE VÉRITABLE SOUMISE ?

  • Bonjour,

    Mon Maître ne veut pas d’une soumise parfaite mais que j’ai une attitude exemplaire, que je sois obéissante.
    Me punir ne l’intéresse pas, il le fait quand il y est contraint face à mon attitude irrespectueuse ( de moins en moins…).
    Je me questionne souvent sur certains fantasmes que j’ai…si je pourrais les faire quand Mon Maître le décidera et cela m’angoisse mais il me connaît donc si cela se réalise c’est que ce sera le bon moment.
    Je n’ai plus le droit d’aller lire des blogs de soumises car j’ai tendance à me comparer, à me dévaloriser vu ce qu’elles vivent…

    • Ce que votre Maître souhaite est très similaire à mes propres exigences face Thysminia. Il faut dire que n’étant pas du tout SM, la compétition à coups de cravache ou de fouet ne m’intéresse pas. Je n’ai aucune envie de  » me la péter » aux yeux des autres Maîtres en montrant que ma soumise est plus résistante que la leur. Pour moi, une bonne soumise est une soumise que l’on à pas besoin de punir. Cela fait du reste très longtemps que je n’ai plus utilisé la cravache en tant qu’outil de punition.
      Personnellement, je n’ai jamais interdit de lectures à Thysminia, je préfère lui expliquer jusqu’à qu’elle comprenne par elle même pourquoi certaines de ses lectures sont néfastes pour son épanouissement. Mais il est vrai qu’au début de notre relation, elle se comparait beaucoup aux autres soumises ce qui faussait totalement sa perception de la soumission. Celles qu’elle prenait pour exemple étaient des masos pures et dures, tout le contraire de Thysminia, douce et douillette, comme moi au final. 😉

  • Monsieur Dephysios,

    Effectivement vous ressemblez beaucoup à Mon Maître sur ce que vous exigez de votre soumise Thysminia.
    J’évolue beaucoup grâce à Mon Maître et j’ai compris que la soumission n’est pas une compétition et peut aussi être bienveillante.
    Que je ne suis pas obligée de souffrir en tant que soumise.
    J’ai toujours été obéissante mais j’aimais tester ….avec Mon Maître je ne l’ai pas beaucoup testé car très vite j’ai su que c’était le Bon, que c’était un vrai Maitre ( vu mes rencontres précédentes), que je pouvais avoir confiance en Lui.
    Mon Maître, tout comme vous se sert de la cravache pour me punir et n’est pas sadique donc il le fait à contre-coeur mais c’est nécessaire pour me remettre à ma place.
    Dernièrement un évènement m’a fait prendre conscience que je pouvais le perdre donc j’ai changé de comportement en ne doutant plus de Lui car il me prouve qu’il tient à sa soumise.
    Bonne soirée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *