Twitter
Abonnement

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

SOUHAITS BESOINS FANTASMES

Comme pour beaucoup de choses il faut savoir laisser du temps au temps pour que tous les événements s’enchaînent comme par magie. Trouver le bon Maître prend du temps. Cela semble évident dit comme cela et pourtant bon nombre de soumises brûlent les étapes et se retrouvent au final en grande souffrance. Construire une relation, qu’elle soit BDSM, DDLG ou vanille ne se fait pas en agissant en dépit du bon sens. Bien des drames pourraient être évités si la soumise s’était posée les bonnes questions au départ (et non à l’arrivée comme c’est souvent le cas) à savoir : vos besoins, vos souhaits, vos fantasmes.

Le but de cet article n’est pas de vous faire la liste de ce que doit être une bonne recherche de Maître. Mon objectif est plutôt de vous inciter à vous poser les bonnes questions avant de franchir le pas, et aussi une fois que vous l’aurait franchi. Il ne suffit pas de se sentir une âme de soumise pour se mettre en chasse. Le mot soumise en lui même n’a pas de sens. Ce qui lui donne sa signification, c’est ce que vous souhaitez vivre en tant que soumise.

Comme mentionné au début de cette article, le processus est le même quel que soit la nature de la relation que vous souhaitez établir. Pour des raisons de simplicité, je prendrais l’exemple d’une relation BDSM classique, un Maître et une soumise. Vous pouvez remplacer le terme Maître, par Daddy, petit ami. De même, vous pouvez mettre en lieu et place de soumise les mots Little Girl, petite amie, etc. La démarche reste la même.

Comment savoir que c’est le bon Maître ?

Pour le savoir, il est important de pouvoir le reconnaître. Pour cela, il faut qu’en discutant avec lui, en apprenant à le connaître, quelque chose au fond de vous se mette à vibrer si fort que vous n’aurez plus aucun doute sur votre choix. Mais la vibration ne viendra pas comme ça par magie. C’est à vous de lui donner les éléments indispensables à son déclenchement.

Pour savoir que la personne qui est en face de vous est la bonne, il faut qu’elle éveille en vous des signaux qui vous feront réagir. Mais comment ces signaux pourraient-ils s’activer s’ils ne savent pas à quoi ils doivent réagir. Pour que la magie opère, il faut donc se préparer comme pour un entretien d’embauche. Quand on cherche du travail, on ne va pas au premier rendez-vous sans savoir ce que l’on est, ce que l’on peut apporter à l’entreprise, ce dont l’entreprise à besoin. Il en va de même pour une relation de couple. Vous devez savoir ce que vous voulez impérativement, ce qui serait un plus et ce qui relèverait du nirvana absolue, en clair, vous devez prendre conscience de vos besoins, vos souhaits et vos fantasmes.

Vos besoins

Dans cette rubrique, vous devez mettre tout ce qui pour vous est indispensable à la relation. Cette liste doit être précise. Le piège est d’y mettre beaucoup de choses. Mais plus cette liste est longue, plus il sera difficile de trouver une personne qui remplisse tous les critères. En effet, dans vos besoins, ne doivent figurer que les critères qui sont vitaux à vos yeux pour la relation. L’absence d’un seul de ces points doit suffire pour mettre un terme immédiat et définitif à la relation. On comprend donc pourquoi, cette liste doit être précise et courte.

Demandez-vous quels sont les points qui pour vous sont indispensables à la relation. Bien sûr, cette liste est très personnelle et vous ne pouvez pas prendre celle de la voisine. Chaque personne est unique donc chacune d’elle aura des besoins fondamentaux spécifiques. Prenez tout votre temps, la qualité de votre relation dépendra de votre capacité à être en phase avec vous même durant la rédaction de cette liste.

Si vous ne savez pas vraiment ce que vous voulez, alors demandez-vous ce que vous ne voulez surtout pas. Par exemple, si vous souhaitez une relation exclusive, soyez-en bien consciente et ne dite pas oui à un Maître marié ou ayant déjà une soumise. Cette clause doit figurer dans cette liste. Il en va de même pour tout un tas de critères comme l’age, l’apparence, la distance, le statut social, etc.

Attention : Dans le cadre d’une relation extra-conjugale, ne perdez jamais de vue que nous passerez toujours après l’épouse. Vous ne pourrez pas vous afficher publiquement avec votre Maître, vous devrez vivre dans l’ombre et la plus grande discrétion. Si vous rêvez de lumière, réfléchissez bien. Cette liste est là pour tous ces types de questionnement.

Cette liste de vos besoins va déterminer la faisabilité de la relation. Pour que vous disiez oui, faut que tous les critères soient réunis sans exception. Si vous faites l’impasse sur tel ou tel point, c’est qu’il ne sont pas vitaux et c’est que votre liste a été mal faite. Inversement, si vous vous appliquez à la faire, et que passiez outre quand même, alors vous saurez dès le départ que votre relation ne tiendra pas sur le temps car elle ne répondra pas à la totalité de vos besoins fondamentaux.

Le sexe est un besoin naturel et important. Dans cette rubrique, vous devez clairement identifier toutes les pratiques que vous voulaient absolument mais aussi toutes celles que vous ne voulaient surtout pas subir. En BDSM, il existe une liste des pratiques à remplir pour répondre à ces questions (voir l’articles : QUESTIONNAIRE DES PRATIQUES SEXUELLES DANS LE BDSM).

Vos souhaits

Dans cette liste, viennent tous les éléments qui pour vous seraient un plus pour la qualité de la relation. Bien entendu, il faut savoir être réaliste. Mais vous pouvez laisser parler votre imagination. Cette liste peut être longue, ce n’est pas un problème. Les éléments qui y figurent sont des plus de la relation mais pas vitaux. S’ils ne sont pas satisfaits, ce n’est pas grave. L’essentiel est assuré par la première liste.

L’erreur à ne pas faire est de mettre des éléments de cette liste dans celle des besoins. Inversement, des besoins n’ont rien à faire ici.

Tout comme pour la liste des besoins, vous devez prendre le temps de la réflexion sur ce que sont vos souhaits. Cette rubrique couvre tous les aspects de votre vie de couple.

Le sexe étant la plus forte des pulsions primaire de l’être humain, il est très important de bien faire la part de ce qui pour vous est indispensable. Cela ne doit pas être dans cette liste mais dans celle de vos besoins. Par contre, ici, vous pouvez mentionner tout ce que vous aimeriez expérimenter.

VOS FANTASMES

Tous les fantasmes n’ont pas vocation a être réalisés. Vous devez donc apprendre à faire le tri de ce qui doit rester de l’ordre de fantasme et ce qui pourrait être éventuellement réalisé si le contexte le permet. Personne d’autre que vous peut dire si tel ou tel fantasme doit être réalisé ou pas. Certes, il y a un minimum de bon sens à avoir mais ne laissez pas les autres vous dire ce que vous êtes en droit d’espérer ou pas.

Quand on découvre un nouveau monde, BDSM, DDLG, ou autre, on a forcement une vision très fantasmée de la relation. Il est donc très important de bien faire la part du fantasme et de la réalité. Certains points peuvent vous avoir échappé. Vous rêvez d’être une soumise mais que vous refuser catégoriquement d’avaler le sperme, la sodomie est pour vous le summum de l’ignominie, alors peut-être avez vous une mauvaise perception de la soumission.

Vous n’acceptez pas d’obéir sans discuter, c’est que vous n’êtes pas faite pour le statut de soumise. Si vous vous présentez avec une pseudo du style « Soumise Rebelle » ou pire « Kajira rebelle » c’est que toute évidence, il y a une très forte distorsion entre votre fantasme de soumission et la réalité.

Si vous rêvez d’être une Little mais que vous êtes incapable de fonctionner autrement que sous l’emprise d’un caprice ou d’une colère, alors il y aura forcement problème.

Pour éviter ces distorsions, il faut se renseigner sur la communauté que l’on souhaite intégrer et ne pas hésiter à contacter des personnes plus expérimentées pour leur poser des questions.

Tout ce travail peut sembler fastidieux au début. Mais il a son utilité. En effet, il permet de mettre en conscience ce que vous souhaitez vraiment. Du coup, si vous rencontrez quelqu’un, certains indicateurs vont s’allumer d’eux mêmes au fil du temps. Vous ne vous en rendrez même pas compte mais en vous, des petits drapeaux vont s’agiter parce que votre conscient est clairement informé des détails de votre recherche. Comme vous savez ce que vous voulez, vous serez du coup plus réceptive à chacun des points de vos listes. Le choix vous semblera plus limpide parce que mieux balisé.

6 réponses à VOS BESOINS, VOS SOUHAITS, VOS FANTASMES

  • Bonjour Maître Déphysios, Bonjour Thysminia

    Une liste m’apparaît comme très réducteur car un souhait au fil du temps peut devenir un besoin et inversement. Une liste fige à l’instant T l’image que l’on a d’un dominant ou soumise mais toute personne évolue et change et les critères de choix aussi. Nous grandissons et mûrissons chaque jours qui passent et les lignes bougent régulièrement. Que se soit en mode vanille ou BDSM. Je pense que seul le dialogue prévaut comme vous avez si bien su me le faire comprendre. Une liste pour cadrer les pratiques que l’on souhaite ou pas oui cela est indispensable…..mais pour le reste?

    En outre et là c’est incontournable l’amour est un facteur déterminant car l’amour va profondément modifier notre regard sur l’autre c’est ainsi on ne peut l’occulter.

    Et si on aime une personne qui ne rempli pas tout les critères de la liste en question?
    Alors quoi? On cesse une relation on souffre au risque de passer à côté de l’histoire d’une vie?
    Ou on grandit on bouge les lignes on dialogue et on s’adapte? Puisque l’on s’aime?
    Cela dit….amoureuse je suis ceci explique cela.

    Bien cordialement, Claire.

    • La liste est indispensable, mais il y a un oubli majeur dans mon texte. Il faut la remettre à jour à chaque fois que nécessaire. Cela me semblait tellement évident que je ne l’ai pas mentionné. C’est là que l’on voit l’importance du dialogue, fondement de la relation humaine.

      Pour en revenir à la liste, elle est indispensable car c’est elle qui permettra de limiter les choix hasardeux ou fantaisistes. Elle sert de garde fou pour éviter de se laisser aveugler par un ou deux point en particulier. Elle permet d’avoir une vision plus globale de la situation.

      Pour ce qui est des sentiments, il est clair qu’ils sont déterminants. Si votre cœur se met à battre à 100 à l’heure, c’est qu’il entre en osmose avec l’autre. Si c’est réciproque, cela veut dire que les besoins sont satisfaits. Cela veut dire aussi que vous pouvez corriger la liste en conséquence. Les points non remplis ne sont pas des besoins mais des souhaits.

      Au début, il est très difficile de faire la différence entre besoins et souhaits, mais avec le temps et une bonne dose d’introspection, on parvient à faire le tri et bien poser les choses.

      Cordilalement, Déphysios.
      😀

  • Bonjour,

    Quand j’ai connu Mon Maître il y a 7 mois je savais dès la première rencontre, après une journée d’échanges ou il m’a vouvoyé, que c’était le bon!
    J’avais fait une pause avant de le connaître, j’avais peaufiné mes envies, mes besoins et Il correspond parfaitement à ce que je voulais.
    Par contre, nous n’avons pas de listes, ni de safeword….nous parlons beaucoup, nous nous voyons régulièrement et surtout Mon Maître m’aide aussi à évoluer dans ma vie personnelle et professionnelle.
    Il ne m’impose rien , en dehors de ma soumission mais me conseille.

    • Les besoins, les souhaits et les fantasmes ne sont pas une obligation en soi. Ces 3 listes sont surtout destinées à éclairer le choix du Maître ou de la soumise car elles fonctionnent dans les deux sens. Le safeword est fortement recommandé, mais pour ma part, je ne l’ai instauré qu’il y a deux ans, quand Thysminia est passé du statut de soumise à ésclave, et il n’a jamais été utilisé.
      Vous parlez du dialogue et vous avez bien raison. Dans un couple, qu’il soit vanille ou BDSM, le dialogue est le ciment indispensable. Il doit être permanent et sincère. Comme je le dis souvent, le Maître est avant tout un guide, et pas que pour la partie soumission. Il l’est aussi pour tout le reste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *