Twitter
Abonnement

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Dans les relations BDSM, la question du vouvoiement revient souvent. Il n’y a aucune règle sur le sujet car chacun agit en fonction de sa sensibilité. Je ne vous dirai donc pas ce que vous devez faire mais par contre je peux vous expliquer ce que nous avons mis en place dans notre relation D/s.

Au tout début, nous étions amis. Le tutoiement était donc de mise. Les événements de la vie au font que nous nous sommes rapprochés et avons formé un couple. Notre relation était D/s, le Maître et sa soumise. Là encore, nous sommes restés sur le Tu pour ne pas perturber les enfants. A l’adolescence, un rien suffit pour les troubler !

Les années ont passés ainsi sans aucun problème. Puis le jour est venu ou les enfants ont quitté le nid et nous nous sommes retrouvés enfin seuls. Les choses ont alors commencé à évoluer. Pour la première fois, de vie à deux, nous étions dans une configuration de liberté totale, libre de faire ce que l’on veut, libre de laisser nos désirs respectifs aller jusqu’au bout.

Un jour, ce fut le grand saut. Une décision est venue tout chambouler. Thysminia a souhaité devenir esclave. C’est là que le Vous est venu. Il s’est imposé comme une évidence. Elle ne souhaitait plus me tutoyer. Manifester son profond respect à chaque instant était devenu un besoin impératif pour elle.

Pour ma part, j’ai continué le Tu car il est symbole de proximité à mes yeux. Je ne voulais mettre de distance entre nous. Comme je l’ai dit en introduction, chacun réagit en fonction de son propre ressenti.

Pour Thysminia, la transition ne fut pas facile au début, on ne change pas 16 ans de Tu comme ça. Mais aujourd’hui, la transition est faite. Dire « Tu » lui devient impossible et je trouve cela très bien ainsi. Je me suis moi aussi totalement adapté à ce nous mode linguistique. Je ne me gêne plus pour dire que mon épouse me vouvoie. J’en suis même très fier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *