Twitter
Abonnement

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

LA ZOOPHILIE PEUT-ELLE ETRE UNE PRATIQUE BDSM ? EST-CE UNE PUNITION ?

Voici la question initiale. En amont, je pose une autre question : Est-ce légal ? La réponse est un NON catégorique. Mais la pratique existe bien et bel. Alors essayons d’aller plus loin dans le questionnement.

Le BDSM est un concept relationnel basé sur le respect de soi et des autres. Par autres, on entend les humains. Il n’est pas nécessaire d’aller au-delà car la sexualité se limite par défaut au genre humain. Dans le cas de la zoophilie, nous ajoutons un autre genre : l’animal. Lui aussi à doit respect car c’est la loi qui le dit. Alors comment être sûr que l’animal est respecté quand ce dernier est dans l’impossibilité de donner son avis ? Dans la cadre du BDSM, le Maître est le garant du respect réciproque pour tous les protagonistes.

La punition doit avoir une vertu pédagogique sinon ce n’est que de la violence, donc un délit. La punition doit être en rapport avec la faute commise. Elle doit être expliquée avant d’être exécutée. Alors, dans un tel contexte, comment peut-on affirmer que forcer une soumise à avoir un rapport sexuel avec un animal peut être une bonne chose pour elle ? Ne serait-ce pas plutôt le contraire ?

Je ne suis pas du tout convaincu par le bien fondé d’une telle démarche. Le risque de traumatisme majeur est très élevé. Il y a plus de chance de détruire la soumise que de la faire progresser. Et puis ou est la limite ? Après l’animal, pourquoi ne pas faire un petit tour du côté de la prostitution ?

C’est au Maître qu’il incombe de réfléchir à la faisabilité d’une pratique. C’est lui qui doit se renseigner, d’abord dans son coin, et ensuite, dans des groupes spécialisés s’il n’a pas trouvé de réponses convenables. Dans le cas présent, il ne fallait pas chercher bien loin pour trouver les réponses. C’est là qu’est la faute du Maître. Mais ceci n’est que mon point de vue.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *